Évènements 3 avril

3 avril 1990, 3 avril 2020
IVG : libérées, délivrées ?!?

Du 6 mars 2020 au 2 avril 2020, une exposition.

Elle sera constituée de parties de diverses expositions :

  • Willy Peers, un humaniste en médecine (du CAL Namur)
  • Héritières et pionnières
  • La voix des professionnels,
  • Diverses créations

L’exposition sera installée à l’Espace Wallonie de Liège.

Elle sera visitable librement les mardis de 9h à 12h et les mercredis et vendredis de 13h à 17h. Elle sera l’occasion de réaliser des animations EVRAS sur rendez-vous en téléphonant au 04/228 05 06.

Le 3 avril, jour anniversaire, une clôture en 3 moments.

Un colloque à la Cité Miroir à 13h

Claudine Mouvet, directrice du Centre Louise Michel, « 30 ans de pratique de l’IVG en centre extra-hospitalier »

Sylvie Lausberg, présidente du Conseil des femmes-CFFB, «  Avancées et menaces en matière de droit à l’IVG »

Marie Mathieu, docteure en Sociologie (Cresppa- CSU/IREF- UQAM) : « J’ai avorté plusieurs fois : derrière le stigmate, le contrôle des femmes ».

Un moment récréatif

Conférence gesticulée qui rappelle de façon ludique les combats qui restent à mener autour des droits des femmes et qui déconstruit certains stéréotypes

 « Cendrillon fait grève » de et par Karima 

« Dans les étalages du supermarché des clichés en tout genre, je n’ai heureusement jamais trouvé ma place, car je suis zèbre. Une zèbre plus précisément, qui a décidé de monter dans le train gesticulant en 2015 avec le CLC crew, Franck Lepage et Manu pour articuler mon indignation face à l’injustice que subit la moitié de l’humanité et la transformer en action.

Je suis une zèbre bercée par les contes fées, mon préféré : Cendrillon !

Mais cette Cendrillon a subi des déconvenues et s’est rebellée, elle ne croit plus au prince charmant qui viendrait la délivrer d’une domination pour lui en imposer une autre, mais en l’Autre comme un allié. Elle s’écrit une autre vie que celle qu’on lui avait défini, elle prend conseil auprès de sa marraine Olympe et de ses nombreuses grandes sœurs : Christine, Simone, Virginia, Angela, Virginie, Benoîte,… Confrontée aux injustices matérielles que le système patriarcal lui impose, elle interroge sa (pré)destinée aux vues de statistiques percutantes et décide de ne plus la subir, de se mettre en marge, de se mettre en grève et de prendre la parole. »

Suivi bien sûr du verre de l’amitié.